Son de la rue

L´Orchestre « Som da rua », autrement dit le « Son de la rue » naît au sein du service éducatif de la Casa da Musica, maison de la musique. C´est en 2009 que des musiciens et des éducateurs se réunissent pour construire ce qui allait devenir une belle initiative. La musique possède des vertus non palpables. Elle n'a pas de frontières et n'exclut personne. Et c´est justement en parlant d´exclusion que la musique a été invité pour rassembler, aider ceux qui sont en marge de la société.

Som da Rua

Oui, l'orchestre « Son de la rue » leur donne la parole. Les notes, les mélodies valorisent l´individue, notamment les sans abris qui ont maintenant un son d´abris. Jorges Prendas est au commande depuis le début, soit Octobre 2009. Ce dernier est formateur à la Casa da Musica et intervenait déjà au centre d'incarcération de la ville. Naturellement, le souhait d'en faire davantage est arrivé en essayant de se rapprocher des personnes fragilisées. La musique deviendra une stratégie. Jorge Prendas,

Cet orchestre a ainsi beaucoup plus de préoccupations sociales que musicales bien entendu. Dire à un membre « à dimanche pour le concert ! » prend une toute autre dimension. Créer du lien, valoriser, revoir la personne, donner du sens, de l´espoirs, des objectifs, est un ensemble d´éléments qui construit ou qui reconstruit.

Les résultats sont très positifs. La pratique musicale en groupe apporte des avantages émotionnels, sociaux et cognitifs considérables, augmentant les compétences sociales et l'apprentissage. Chez les personnes socialement exclues et fragiles, ce potentiel de la musique semble encore plus pertinent.

En venant visiter Porto, c´est aussi une façon de comprendre la dynamique de la ville sur les questions sociales en écoutant le son de la rue. C´est une démarche de tourisme sociale et ainsi réunir l´agréable à l´utile. D´autres activités de Porto vont dans ce sens que je les évoquerai rapidement sur de prochains articles.

son de la rue de Porto

Son de la rue

Taste The ocean

"Taste The Ocean"

L´ Union Européenne a lancé un défi à 9 grands chefs cuisiniers de la communauté. Cette campagne a pour objectif d'inciter les consommateurs à chercher des produits de la mer provenant d'une pêche durable. C´est le « Taste The Ocean », autrement dit « Goûter l´Océan ».

Parmi les chefs, vous trouverez le français, David Gallienne, et bien entendu un portugais, de Porto, le grand Rui Paula, distingué par une première étoile Michelin, en 2017, pour le restaurant DOP du centre historique de Porto, et deux autres étoiles Michelin, en 2019, pour son restaurant Casa de Chá da Boa Nova. Ce dernier est par ailleurs un chef d'œuvre architectural signé Álvaro Siza Vieira et situé sur les rochers d'une plage océanique... Rien de plus naturel donc que d'être le porte parole de la gastronomie portugaise au niveau Européen. Cependant, de nombreux chefs portugais auraient tout aussi bien représenté le Portugal, comme le chef José Avillez à Lisbonne ou la talentueuse Tania Durão à Porto.

Avec 943 kilomètres de côtes continentales, 667 km aux Açores et 250 km à Madère, le Portugal est gâté. On se devait donc d´être une référence en la matière, en mettant en valeur les richesses des eaux portugaises. La surpêche fragilise un écosystème complexe et en péril. « Taste The Ocean » défend les pratiques durables, au rythme de la nature. La qualité suivra aussi tôt.

En effet, Rui Paula explique notamment que « les producteurs devraient être plus prudents avec la saisonnalité. Ils devraient être orientés vers cela et ne pas être tellement se préoccuper par ce que les gens veulent toujours, mais plutôt inculquer ce que c'était à l'époque et en parler davantage ». Le ton est donné. Le chef propose ainsi une recette intitulée « Lotte dans son habitat », pêchée à la ligne. Ce plat met l'accent sur les odeurs des eaux portugaises, unique d´après Rui Paula.

Il ajoute que le Portugal a la chance de posséder globalement une gastronomie durable. Il reconnaît que des points sont à améliorer. Toutefois, le fait d´avoir des régions très différentes sur un plan gastronomique permet de varier la consommations de produits frais.

Découvrez ainsi les recettes des 9 chefs européens en image et en video. « Taste The Ocean » dispose d´une chaîne Youtube ici pour tout avoir à portée d'un clic.

Sur un prochain séjour à Porto, durant une visite guidée par exemple, j'aurais le plaisir de parler de la gastronomie locale et nationale. Je dis souvent qu´elle surprend, surtout à Porto ! Vos palets seront étonnés, dépaysés et déstabilisés...

 

[Best_Wordpress_Gallery id="7" gal_title="Taste The Ocean"]

Le dessous des cartes

Le programme télévisuel “Le dessous des cartes” sur ARTE a réalisé un épisode sur le Portugal. J´ai particulièrement apprécié, surtout en commençant par une image de la Ribeira de Porto ! Le programme ne pouvait pas mieux démarrer bien sûr !

Ainsi, vous voilà embarqué pour une visite historique du Portugal commençant par le commencement. Naturellement, les «Le  dessous des cartes » explique clairement comment le pays a été une des plus grandes puissances mondiales. Très tôt, le Portugal est constitué et va apprendre à se défendre par elle-même face aux périples géopolitiques. Le Portugal est certes un petit pays qui va devoir chercher d'autres ressources pour se fortifier et grandir. L´épopée des découvertes maritimes sera la solution. Mais les marins devront s'armer de courage, de bravoures et d'audaces pour parvenir à franchir des capes qui effraient.

Dès lors, le pays devient plus riche que jamais. Les ressources des colonies deviennent un trésor. Tout était réuni pour que le Portugal devienne pour toujours une nation prospère. Mais l'histoire n´est pas rectiligne. On découvre sur ce reportage que les terres lointaines deviennent coûteuses et instables politiquement. Rien ne va plus à ce moment-là. Les colonies reprennent, leur indépendances, surtout après la chute du régime de dictature d' Antonio Salazar.

Mais ce pays ne cesse de surprendre. Après la dictature, il passe un peu inaperçu mais ses ressources sont étonnantes. Son histoire, son peuple, ses ressources naturelles, son climat, son savoir-faire, rien ne manque. Le Portugal attire, séduit, aussi bien les touristes que les entreprises, les investisseurs, entre autres.

Mais trêve de parole, regardez ce reportage sans plus attendre avant un séjour certain au Portugal, notamment à Porto !

 

Le dessous des cartes – Portugal

Le dessous des cartes

Rally du Portugal

Après avoir été annulé en 2020 suite à une année marquée par ce virus si tristement célèbre qu´il est inutile de nommer, le Rally du Portugal revient en force. Une super spéciale est prévue au cœur de la ville, le 22 mai 2021, mais sur un tracé nouveau caressant l´océan. Ça promet !

Vous l'avez compris, les émotions sont de retour, pour les amoureux de sport automobile, et pas seulement. Entre les 20 et 23 mai 2021, le Rally du Portugal affrontera les routes portugaises. Elles sont connues pour être exceptionnelles. Sébastien Loeb pointe ce Rally comme étant son préféré. Le tracé de « Fafe » est la cerise sur le gâteau selon le champion.

Globalement, cette étape de la WRC ressemble aux éditions de 2016 et 2018. La grande nouveauté étant vraiment la super spéciale de Porto. Le trajet est très court. Comptez à peine plus d'un kilomètre, mais le spectacle est garanti. Les Sauts, les 360, tout y est pour faire trembler les pavés glissants lusitaniens. En toile de fond, l'océan Atlantique, le fort de Saint Jean baptiste, le Phare de Porto et le sourire jusqu'aux oreilles excitées des passionnés.

Comme pour un grand spectacle, la spéciale sera précédée par une exhibition des voitures classiques réunissant le monde du Rally.

Bien entendu, l´épreuve est assujettie à l´évolution de la pandémie, la direction générale de la Santé portugaise pourrait appliquer des règles à respecter. La seule bonne nouvelle est que les voitures ne risquent pas de tomber malade du Covid ! C´est déjà ça !

Alors pourquoi pas rêver un peu et concilier séjour à Porto avec WRC ?

WRC Portugal – Fafe

WRC Portugal – Porto

Covid-19 au Portugal

La situation du Covid-19 au Portugal est très encourageante. En ce 13 mars 2021, le taux de transmission est de 0,8 pour 105 cas sur 100 000 habitants. Il ya à peine un mois, le pays était considérer comme un des pires au niveaux mondial, et c´était malheureusement le cas. Aujourd’hui c´est précisément l´inverse, grâce aux mesures gouvernementales et l´application de la population. En Europe, le Portugal fait partie des mieux positionnés, un exemple.

Le tourisme étant un secteur important pour le Portugal, ce dernier souhaite un retour sécurisé des touristes pour mai 2021. Il sera prêt et je serait prêt !

Regardez seulement la courbe de évolution quotidiennes. La chutes est impressionnante. Bien sûr l´avenir reste incertain, mais avec rigueur, courage, le Portugal saura gérer la situation