Tripes à la mode de Porto

À Table pour des Tripes à la mode de Porto? Celles des Portuans?

Cet article, et les suivants, abordent la gastronomie de Porto. Je reviendrais sur ce sujet tant il y a à dire. Mais pour cette première page, je me devais de présenter le plat qui marque l’identité de la ville de Porto. Et de ses habitants.

Au Portugal, du nord au Sud, se sont 570 kilomètres de coutumes, de traditions, de paysages, d´accents, d´histoire, d’anecdotes, et d’une gastronomie variée, riche, élégante et parfois même surprenante.

C´est d´ailleurs le cas pour Porto. Pour ceux qui ne connaissent pas la ville, on s’attend à une gastronomie plus latine, du sud, tout du moins orientée vers l´océan. Cependant, le plat que je vous présente, et qui est le plus emblématique de la ville de Porto sont les TRIPES À LA MODE DE PORTO. Bien plus qu’un plat, il devient une identité humaine, le trait de caractère des Portuans ! Ces derniers sont fiers, honorés de porter le surnom de « TRIPEIROS », les tripiers, les mangeurs de tripes, symbolisant le sacrifice des Portuans pour la Nation.

Et oui, un plat aussi singulier doit avoir une explication. C´est un mélange entre faits historiques bien réels et de légendes

Ce plat est le résultat d´une profonde implication de habitants de Porto sur l´expédition militaire de 1415 visant à conquérir la ville nord-africaine « Ceuta » et initiant ainsi le processus d´expansion maritime et colonial qui va caractériser le Portugal sur les siècles suivant.

En effet, à ce moment le Roi est Jean I, monarque d’un pays pays qui sort de plusieurs crises. La première est sanitaire avec la peste Noire. Cela va engendrer une profonde crise démographique et économique. Puis comme si cela ne suffisait pas, une grave crise politique survient à la fin du XIV siècle, durant laquelle le pays était sur le point de perdre son indépendance. Jean I est par ailleurs le premier Roi de la deuxième dynastie. Mais il est devant un royaume affaibli, sans grande ressources. Pour confirmer l’indépendance, pour redresser le Portugal, il se doit de voir loin, au-delà de l´horizon, en quête de nouvelles richesses, de nouvelles terres…et tout commence par Ceuta.

Il demande alors à deux de ces enfants d’organiser une armée capable de relever un tel défi. Il s´agit de D. Pedro qui constitue une armée depuis Lisbonne, et de l´Infant Don Henri qui vient sur Porto , ville qui l´a vu naître en 1394. Il est reçu à Porto comme l´enfant du pays. Entre alors la légende : Les Portuans vont tout donner à cette armée en formation, notamment les vivres. Les habitants vont préparer, saler, conditionner toutes les viandes disponibles sur Porto. Seuls les abats resteront. Pour ne pas les jeter, ils seront cuisinés, donnant ainsi naissance aux Tripes à la mode de Porto.

Ce plat est réellement le témoignage du caractère hors du commun des Portuans sans cesse confirmé, et ce jusqu´á nos jours !

Il existe par ailleurs une Confrèrie das Tripas à moda do Porto!

 

Mais que contient ce plat ? La recette de ce lien répondra parfaitement á cette question !

À bientôt sur Porto ! Peut-être même pour quelques tripes?…

Ricardo

 

Visite guidée à Porto en français

Vous souhaitez une visite en français?

Une visite guidée à Porto en français avec une personne maîtrisant parfaitement la langue c´est pas super simple. Je ne parle que sur l´aspect linguistique. Je n´aborde pas le côté connaissance de la ville. Réunir les deux c´est encore moins facile. Je ne me considère pas l´unique guide sur Porto. Je connais d´autres personnes très bien qui sont aussi des amis. Mais je connais aussi des situations moins glorieuse. Je fais cette petit article pour renforcer le caractère francophone des mes visites. 

Au début, je me disait que c´était un risque de proposer des visites uniquement en français. La plupart des opérateurs proposent des visites en plusieurs langues. Mais finalement non. Le français est avant tout une langue très répandu dans le monde. Il était même la langue de la diplomatie il y a quelques décennie en arrière. C´est assez récemment que l´anglais à pris le déçu. C´est la langue officiel non pas seulement de la France. Les nationalités francophone que je rencontre le plus ici sont les français bien sur, les Québécois, les suisses et les Belges. Naturellement les recherches d´ une visite guidée à Porto en français s´impose.

Ensuite, et il faut bien le reconnaître, les français n´ont pas toujours été un peuple parlant très bien l´anglais. C´est culturel sans dote. En règle général, l´anglais n´était pas la matière les plus apprécié à l ´école. C´est un faite, c´est même mon cas. Logiquement, avoir un guide maîtrisant le français à Porto rassure !

Avec le boum touristique que nous traversons, le français est d´avantage soigné. Il y a encore très peu de temps, il était rare d´avoir une traduction dans la langue de Molière. Et pour cause, le Portugal n´était même pas une destination touriste. Depuis 2008, et avec essentiellement l´arrivé des compagnies aérienne à bas coût, le pays est à la mode. Il faut dire que le Portugal ne présente pas de défaut majeur, que des qualités. Il est maintenant victime heureux de son succès !

Alors n´ayez pas peur, il y a des visites guidées à Porto en français comme les miennes en premier je devrais dire pour me vendre ! Après tout, vous verrez aussi qu´il y a une leçon à retenir en relation à l´anglais. En effet, ici on parle très bien l´anglais. Certes l´histoire place l´Angleterre conne étant notre grand ami. Mais il est étonnant de découvrir que tous les programmes télévisés et filmes étrangers sont en version original. Très jeunes les portugais se sont familiarisé avec les langues, notamment anglaise/américaine. Après tout, pourquoi doit-on savoir parler parfaitement l´anglais ?… C´est une vrai question !

Découvrez aussi ma chaine YouTube 🙂

Dans les Jardins de Porto

Il existe plusieurs jardins de référence à Porto. Il serait trop long d’aborder l’histoire de chacun. Après tout, nous souhaitons avant tout nous reposer! Ces espaces sont parfait, surtout si ils sont plein de charmes, beaux et offrant des paysages magnifiques. J´ai sélectionner pour vous trois jardins de Porto. Cette petite liste n´est bien entendu pas exhaustive, ne minimisant en aucune façon d´autres jardins remarquables de Porto.

Les vacances sont fait pour se reposer, pour débrancher les neurones « travail». Rien de tel que de laisser ces yeux se perdent sur l´horizon d´un joli point de vue. Ce dernier n´est pas nécessairement un couché du soleil. Une belle ville comme Porto peut jalouser notre étoile. Mais Porto n’est pas en bord de mer ? me demanderiez vous avec légitimité. Oui, mais en arrivant sur place vous comprendrez que la ville primitive se situe à environ 5 kilomètres de l´océan, en remontant le fleuve Douro. Un port d´abris idéal. D´ailleurs, si aujourd’hui Porto s´étend jusqu´aux plages, se n´était pas le cas avant 1836.

Je vous propose ainsi dans un premier temps d’admirer le couché du Soleil depuis le jardin « Jardim do Morro » Ce dernier en réalité pas à Porto même, mais à Vila Nova de Gaia au niveau du célébrissime pont D. Luis I. Sur ce jardin, vue incroyablement belle sur le centre historique de Porto, le Douro et au loin l´horizon de l´océan. Trop beau. On a envie que ça dure des heures. Les photos plus bas en témoigneront. Juste au dessus du jardin, vous pouvez profiter de la même vue d´un peu plus haut, depuis le monastère Mosteiro de Santo Agostinho da Serra do Pilar du XVI siècle (début de construction).

Le jardin suivant est aussi extraordinairement reposant. Il s´agit du jardin du « Palacio do Cristal ». Ne chercher rien en cristal, il n´existe plus de nos jours. Mais en effet, entre 1865 et 1951 nous pouvions admirer un bâtiment de verre et de ferre reprenant l’idée du Crystal Palace de Londre. Il était magnifique. Je passe les détailles mais à la moitié de XXème siècle la mairie de Porto, alors propriétaire, de détruit pour y construire à la place un pavillon sportif et polyvalent. Mais le nom, lui, résiste encore de nos jours et sans doute pour des siècles ! Le jardin environnant ne pouvait qu´être à la hauteur du palace initial. Et qui dit hauteur dit justement hauteur, sur les hauteurs de Porto, surplombant le Douro. Je vous laisse imaginer le spectacle haut en couleur qui vous transportera comme dans un rêve. Rassurez vous, les Pans qui s´y promènent librement seront aussi vous reconnecter sur Terre avec leurs immenses paraboles…

Les Jardins de Porto sous aussi de petits espaces se détente, d´échange. Le « Passeio das Virtudes » (promenade des vertus) en fait partie. Le mot jardin est un peu fort, je le concède, mais je l´aime beaucoup… Je sais avant tout que c’est un lieu de relâchement total. Je suis un habitué. C´est un petit coin de verdure qui est lui aussi sur les hauteurs. Une belle vue sur le Douro enjolive le tout. Les jeunes et moins jeunes ont pour coutumes de s’y réunir en soirée. Les Portuants mettent à jours les dernières nouvelles sans passer par les réseaux sociaux. C´est peut-être cela que j´apprécie, le simple fait de discuter dans une ambiance sereine tout en profitant du paysage avec un verre à la main…vraiment sympathique.

Vous allez vraiment apprécier de rien faire sur ces jardins de Porto !

Ricardo

Au Bacchus Vini

Ne rien faire avec un verre à la Main, ça vous tente ?

Que faire à Porto pour ne rien n´y faire ? Pourquoi au BACCHUS VINI ? Je vous propose de vous installer confortablement sur une chaise. La chaise qui est aussi devant une table. Cette table est-elle même placée devant le Douro et le Pont Luis, c´est à dire la Ribeira de Porto. Le top ! Vous êtes alors prêt pour une dégustation de vin de Porto! Rien de bien violent, vous serez d’accord avec moi !

Cette dégustation de vin de Porto est importante par ailleurs. Si vous pouvez et/ou apprécier le vin, il est juste obligatoire de faire une découverte de vin de Porto au travers de 6 verres ! Oui maintenant je ne conseille plus. Sur ce sujet j’utilise le mot Obligation car c´est le plus adéquat. En effet, repartir de Porto sans y goûter du bon vin de Porto est un paradoxe, une erreur monumentale. Vous êtes à Porto!

Alors pourquoi 6 verres ? Tout simplement car c´est une dégustation qui parcours les 3 grandes catégories de Porto, les Blanc, les rouges ambrés et les rouges foncés : White, Tawny et Ruby. Elles sont toutes différentes les unes des autres et mal connus. C´est souvent une découverte d´ailleurs. L´image que nous avons du Porto, l’image traditionnelle, c´est cette bouteille qui est au fond du bar, un rouge, ouverte depuis bien longtemps qu´on sort de temps à autre pour un apéro ou pour le melon…Le moins que l´on puisse dire c´est que c´est un peu réducteur.

Pour remédier à cela, c´est simple. Cette dégustation, commentée en français, vous permettra comprendre la différence entre chaque catégorie, de voir l’évolution des couleurs et des saveurs. C´est une initiation aux Porto. À la fin des 6 verres vous saurez ce qu´est le vin de Porto ! De plus, on parle ici de vins de petits producteurs indépendants qu´il est difficile de retrouver ailleurs à Porto même, encore moins à l´étranger !

Mais le Bacchus Vini c´est aussi le lieu idéal pour savourer un autre vin, unique au monde, le Vinho Verde. Les gérants, des amis, vous offrirons des explications précises sur ce vin notamment.

Vous pourrez encore vous régaler avec les plateaux de charcuteries/fromages portugais de qualités pour accompagner le vin.

Bref, ne rien faire au Bacchus Vini est un art !

Le Sea Life de Porto

Prêt à plonger dans un aquarium ?…

Le Sea Life de Porto est un incontournable pour tous, en particulier pour les plus jeunes. Porto est une ville portuaire, tournée vers l´Océan Atlantique. D´ailleurs le Portugal baigne les pieds sur 943 kilomètres de côtes, pour ne parler que du Portugal continental ! Autant dire que notre relation avec l´océan coule de source, si j´ose dire. Les yeux fixés vers l´horizon, les portugais ont voulu en connaître les limites. La fabuleuse épopée des découvertes maritimes en est un fidèle témoignage !.

Mais l´intime lien entre le Portugal et l´Océan passe aussi par la connaissance du monde aquatique. Et je ne parle pas encore du Sea Life en réalité. Non, j´évoque le CIIMAR – Centro Interdisciplinar de Investigação Marinha da Universidade do Porto (Ou centre pluridisciplinaire et de recherche marin de l´université de Porto). Ce centre est l’une des unités de recherche nationales les plus pertinentes dans le domaine des sciences de la mer, intégrée dans l’un des 25 laboratoires associés à l’État du pays. D’autres unités de recherche de l’Université de Porto avec des projets liés à la mer y développent leurs travaux, à savoir des projets de développement de technologies sous-marines (comme les véhicules sous-marins autonomes) dans des espaces adaptés à la réalisation d’essais et d’expériences dans l’environnement maritime.

Mais bon, je vais bien finir parler des petits poissons, non ? Et bien non, pas encore, et c´est sans doute là le grand paradoxe de Porto. Il faut bien l´avouer, quand on parle de petits poissons, on les imagine d´avantage grillés à la braises, en brochette, au four, en cocktail de fruits de mer entre autres ! Porto, Gaia, Matosinhos, et bien d´autres localités, regorgent de restaurants de qualité. Le contraire serait un comble. Par ailleurs, je vous renvoie à une vidéo que j´ai réalisé pour déguster un poissons frais en plein marché à poissons.

Ainsi, nous y voilà enfin, au Sea Life de Porto. En effet nous sommes devant l´Océan et, tout de même, on se devait de posséder un aquarium. Inauguré en 2009, c´est 2400m2 exclusivement dédier à des êtres marins VIVIANTS!!! Le Sea Life offre plus qu´une simple Dorade ! Vous attendent par exemple des Tortues géantes, Requins, et des Raies. Un tunnel aquatique vous plongera dans l´univers marins. Toute la famille appréciera, j´en suis sûr. Voici le lien de leur site internet pour de plus de renseignement.

À bientôt sur Porto !

Ricardo