Tourisme Social

Son de la rue

L´Orchestre « Som da rua », autrement dit le « Son de la rue » naît au sein du service éducatif de la Casa da Musica, maison de la musique. C´est en 2009 que des musiciens et des éducateurs se réunissent pour construire ce qui allait devenir une belle initiative. La musique possède des vertus non palpables. Elle n'a pas de frontières et n'exclut personne. Et c´est justement en parlant d´exclusion que la musique a été invité pour rassembler, aider ceux qui sont en marge de la société.

Som da Rua

Oui, l'orchestre « Son de la rue » leur donne la parole. Les notes, les mélodies valorisent l´individue, notamment les sans abris qui ont maintenant un son d´abris. Jorges Prendas est au commande depuis le début, soit Octobre 2009. Ce dernier est formateur à la Casa da Musica et intervenait déjà au centre d'incarcération de la ville. Naturellement, le souhait d'en faire davantage est arrivé en essayant de se rapprocher des personnes fragilisées. La musique deviendra une stratégie. Jorge Prendas,

Cet orchestre a ainsi beaucoup plus de préoccupations sociales que musicales bien entendu. Dire à un membre « à dimanche pour le concert ! » prend une toute autre dimension. Créer du lien, valoriser, revoir la personne, donner du sens, de l´espoirs, des objectifs, est un ensemble d´éléments qui construit ou qui reconstruit.

Les résultats sont très positifs. La pratique musicale en groupe apporte des avantages émotionnels, sociaux et cognitifs considérables, augmentant les compétences sociales et l'apprentissage. Chez les personnes socialement exclues et fragiles, ce potentiel de la musique semble encore plus pertinent.

En venant visiter Porto, c´est aussi une façon de comprendre la dynamique de la ville sur les questions sociales en écoutant le son de la rue. C´est une démarche de tourisme sociale et ainsi réunir l´agréable à l´utile. D´autres activités de Porto vont dans ce sens que je les évoquerai rapidement sur de prochains articles.

son de la rue de Porto

Son de la rue